Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2010

Jeremy, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots l’activité de Verteego ?
Verteego édite des applications de gestion environnementale à destination des entreprises et des collectivités. Notre vision est que les organisations vont d’ici peu, sous la pression de leurs parties prenantes, notamment leurs clients et concurrents, devoir piloter leur performance environnementale avec le même professionnalisme qu’elles gèrent déjà depuis des années leur performance financière. Pour ce faire, nous disposons de deux simples et très puissantes applications en ligne : l’une pour permettre aux entreprises de mesurer et suivre dans le temps leurs émissions de gaz à effet de serre, l’autre pour aider les industriels et distributeurs à assurer la traçabilité des substances chimiques préoccupantes présentes dans leur chaîne d’approvisionnement afin de se conformer à la réglementation REACH.
Globalement, Verteego aide les entreprises à se mettre en conformité, à se différencier de leurs concurrents pour conquérir de nouveaux marchés, et à réduire leurs coûts d’exploitation et leurs risques.

Verteego, ce sont des produits, mais aussi et surtout une équipe et des valeurs, parmi lesquelles l’innovation, le professionnalisme, et la conviction que pour construire une économie plus durable il faut changer les indicateurs d’évaluation de la performance, qui sur-pondèrent les profits immédiats à la qualité de la relation et la préservation des ressources naturelles. C’est bien sûr plus compliqué à dire qu’à faire, mais globalement l’on constate chaque jour que les critères Green et Sustainable prennent une importance accrue dans l’économie mondiale.

Pour quelles raisons soutenez-vous mon exposition ?
Pour mille raisons ! et en voici dans le désordre l’inventaire « à la Prévert »:
– Vous mettez en valeur, en forme, en lumière dans vos oeuvres des végétaux, qui sont un symbole de vitalité naturelle et d’optimisme : un végétal est un organisme vivant comme un autre, fragile mais résilient, qui doit être aimé, aidé, protégé. Vous contribuez par votre exposition « Le Végétal Sublimé » à sensibiliser le public à l’extraordinaire beauté et richesse de la nature, à l’importance de la préserver, de la respecter, de s’en entourer, plutôt que se confronter à elle dans nos activités humaines;
– c’est très personnel, mais j’ai trouvé vos photographies magnifiques, tout simplement;
– on a vu que quelqu’un comme Jacques Setbon, de l’Agence de Fab’ et du Geste Environnemental, était partenaire, et c’est un sacré tampon de sérieux car Jacques et son associé Vincent sont des gens dotés d’une éthique et de convictions sans faille;
Le Réseau de l’Image, animé par la très dynamique et sympathique Christine Sadrin, est le groupement de professionnels de l’événementiel durable le plus dynamique en France et est partenaire de l’événement: ce qui est à la fois un gage d’éco-conception pour ce dernier, et de qualité de networking pour les invités;
– l’hôtel (mitoyen) Fouquet’s Barrière a mis en oeuvre une véritable politique de développement durable, en la personne de son DAF Jérôme Schehr que j’ai eu le plaisir de rencontrer à l’Agora des Directeurs du Développement Durable, qu’il préside. Il a une vraie vision coûts / bénéfices pour l’hôtellerie de luxe, et fut accompagné par François Tourisme Consultants, définitivement le meilleur cabinet d’accompagnement pour le secteur.

Merci Jeremy !

Publicités

Read Full Post »

Olivier Perrot, photographe : « Je demeure convaincu, comme Dostoïevski, que « seule la beauté sauvera le monde« . C’est notamment ainsi je pense que l’on prendra soin de notre environnement. »

Je ne serais donc pas le seul à le penser !  Je ne connaissais pas Olivier avant le 25 ; magie des rencontres et du partage des idées. Nous avons parlé un peu et regardé beaucoup.

A découvrir : http://www.photographe-perrot.com

Read Full Post »

Lorsque l’on me demande qui sont mes photographes préférés, … je suis bien ennuyé pour répondre.
En effet, par nature, je ne suis pas «Fan de ». J’aime certaines créations de certains artistes, mais n’ayant pas la connaissance de toutes leurs œuvres et personnalités, il m’est impossible d’en préférer un plus qu’un autre.

En revanche, j’ai eu quatre maîtres, Paul Goirand, Viktor Polson, Arnaud de Wildenberg et Laurent Brémaud. Nous avons échangé, travaillé ensemble. Je peux  trouver mes racines dans leurs démarches respectives.
Des deux premiers, j’ai appris la maîtrise de la lumière en studio et la rigueur d’une production, du troisième la créativité en toutes circonstances à l’extérieur, la maîtrise du cadrage, la réflexion avant l’action, et du quatrième le passage à l’ère numérique.

Bien qu’ayant été parmi les pionniers à utiliser ces nouveaux outils sur des projets très lourds, Laurent a réussi à maîtriser très tôt l’ensemble de la chaîne graphique à un très haut niveau de qualité et sur le long terme. Ses avis me sont précieux, il allie la passion de la technique à l’organisation au service de la création, la sienne et celle des autres.

Une fois l’outil maîtrisé, je trouve l’inspiration dans la littérature, la grande et la petite, dans l’actualité et dans toutes choses qui font sens et que je me fais un plaisir de traduire en images.
Par exemple, j’ai été très impressionné par le voyage de Sonia et Alexandre Poussin. La relation de leurs voyages à travers l’Afrique, à pied, en s’en remettant au hasard des rencontres est une approche de l’autre révolutionnaire (dans le contexte africain tel qu’il est perçu par les Européens), et pourtant tellement traditionnellement simple et naturel.

Ils ont fait confiance à un continent.
Nous en ressortons riches d’humanité.
De l’ensemble de tout ce que j’ai perçu dans ces lignes sortira peut-être une image.
Le temps de la maturation…

Read Full Post »

Voilà, c’est fait !

Flash back.
Mercredi 8h : les derniers préparatifs, principalement les petites choses qui font la différence, les cartels, des indications de prix, l’explication des apports des partenaires, etc… Le clavier chauffe…
Le book ayant été ré-imprimé spécialement, il est nickel. tout va bien.
Finalement, arrivée sur zone à 15h15, déchargement et mise en place. Tous les éléments se montent, chaque partenaire joue sa partition, zen tout va bien.
Quel beau lutrin L’Agence de Fab a réalisé ! Mais… OU est le book ? Horreur ! OUBLIE ! 16h30, plus que 2 heures. Welcome to StressLand. Livraison d’urgence par des amis qui avancent leur venue… Ouf !

18h30 . Tout est prêt. Bonheur. Voir ses images en grand, les unes à côtés des autres, superbement éclairées, dans un lieu d’exception, c’est magnifique. Enfin je peux voir le fruit de ma réflexion, l’application de mes théories.

Et puis vous, le regard de l’autre, vous qui me re-donnez avec vos sensibilités ce que j’ai mis dans ces images et ce que vous y trouvez. Vos remarques me font progresser c’est extra. Le regard triangulaire, je vois un sujet, je crée une image et l’imprime. L’autre la regarde, il y voit quelque chose de différent mais il l’aime. Pourtant nous voyons et aimons la même chose, mais pour des raisons différentes. Etonnant.

Je développerai plus tard, je voudrais remercier particulièrement l’équipe du Bar de l’Escadrille, qui s’est montrée accueillante et compréhensive à l’égard d’un artiste qui a mis tout sans dessus dessous, mes partenaires qui ont œuvré sublimement à la création et la scénographie de l’expo pour un résultat parfait ; sans oublier nos quelques 150 invités avec lesquels nous avons eu le plaisir d’échanger.

Demain, la suite en image…..

Et pour ceux qui regretteraient de n’être venu  ou ceux qui voudraient  les revoir, j’expose à Versailles le 12 juin…

Read Full Post »

Mon exposition au Fouquet’s débutera ce soir à 18h30.
A la même heure, mon nouveau site  www.sublimatio.com sera en ligne.

Ainsi, où que vous soyez, vous pourrez découvrir mes images sur le thème du Végétal Sublimé ;-)Merci à tous pour votre intérêt et vos encouragements !

Read Full Post »

H – …

Ce soir, c’est le grand soir, celui de mon exposition au Fouquet’s, dont je vous parle ici et ailleurs depuis un mois !
Je suis en plein dans l’excitation, l’effervescence des derniers moments. S’occuper l’esprit, ne pas laisser place au doute (« et si… », je vous laisse imaginer !). Se concentrer. Vérifier, re-vérifier…

Dans quelques heures, j’espère avoir le plaisir de vous compter parmi mes invités. Je m’en réjouis par avance. J’espère que mes images susciteront « quelque chose » en vous…

Le photographe connaît l’émotion des instants : celui de la capture de l’image, celui où elle se révèle parmi les autres au moment de la sélection puis du développement, celui où elle sort de l’imprimante.
Et enfin, celui de la confrontation au  regard de l’autre. Et le plaisir du partage, de l’échange quand le spectateur  la découvre pour la première fois.

Ce moment-là, j’espère le vivre de multiples fois ce soir, en vous regardant regarder…

Et comme trois heures sont trop courtes, vous pourrez voir l’expo sur le net à 18h30 😉

Read Full Post »

Didier, pourrais-tu nous décrire les activités de ta société GPLHost.com?
Toute société doit être présente sur Internet, grâce à des serveurs hébergeant des sites Internet, emails, etc…, pour distribuer et partager de l’infomation et des applications diverses. GPLHost fournit l’hébergement de ces serveurs. Les serveurs sont répartis autour de la planète : Seattle, Tampa, Londres, Paris, Barcelone, Milan, Haïfa, Singapour, Kuala Lumpur, Sydney. Je fournis en plus l’aide pour mettre en place ces solutions.

Comment ton activité prend en compte le développement durable ?
En développant l’Internet. Cela économise des déplacements et le papier. Par exemple, notre comptabilité pour l’Europe est sur un serveur partagé situé à Londres, toutes les factures et documents comptables sont scannés et déposés sur ce serveur pour être partagés par l’équipe située aux antipodes et la comptabilité.

Quels sont les particularités de GPLHost?
Une équipe internationale et des clients sur 4 continents, dont une présence en Chine. Notre logiciel phare DTC a été traduits en treize langues. Grâce à notre engagement dans le mouvement Open Source, nous avons le support actif de centaines de professionnels qui participent au développement et à la qualité. GPLHost signifie General Public Licence Hosting.

Quel est l’apport de GPL Host dans le projet de l’exposition ?
Alors que toi tu n’exposeras que sur quelques mètres carrés, à 18h30 ton exposition sera visible, via ton nouveau site, dans le monde entier. Une autre dimension, plus vaste, qui durera plus que le temps d’une fleur. Plus sérieusement, nous te fournissons tout le support Internet, hébergement, conseil et veille technologique. Il ne te reste qu’à créer. Nos services sont bien adaptés à des projets comme le tien. Tes images sont demandées dans le monde entier, elles seront donc disponibles rapidement partout. Cela rapproche tes clients.

Read Full Post »

Older Posts »